1906brLever 5h45, depart 6h20. Il y a un brouillard tres epais, il faut sortir la lampe frontale pour se signaler aupres des vehicules car nous marchons un petit moment (1km) sur la N525 et le jour se leve a peine.Nous trouvons facilement le chemin aujourd'hui, nous trouvons enfin un balisage bien fait. Nous sommes obliges de mettre les ponchos car il bruine. Tres beau chemin, enfin tout ce que l'on peut voir. Nous cheminons dans des forets d'eucalyptus qui embaument. Vers 11h le brouillard enfin se leve et le soleil montre le bout de son nez. Nous arrivons a 13 h mais le seul hebergement que nous connaissions est ferme aujourd'hui cause deces nous 1906chexplique une fermiere, et devant notre mine deconfite, elle nous propose d'aller trouver le proprio, voir si exeptionnellement il ne pourrait pas nous ouvrir une chambre. Celui ci arrive et nous accompagne au bar voisin qui apparemment louerait aussi des chambres depuis peu. Ce qui est le cas. Vraiment sympa l'acceuil et le devouement de ces gens, enfin on en trouve!!!!!!
Et quand on parle d'acceuil celui du bar n'est pas en reste. Assiette monstrueuse et apero gratos dans un cadre vieilles pierres tres agreable, et ce pour une somme modique. Visite du village, course, douche, ......coucher 21h30. Nous n'avons fait que 21km aujourd'hui mais nous sommes broyes. La fatigue s'accumule.